Tri-Nations 1996 : la rétro

Au milieu d’une année sportive plutôt terne, la première édition des Tri-Nations révolutionne le rugby avec son système de bonus, ses duels acharnés et un jeu qui va pratiquement les placer hors de portée des Européens.

Le contexte
Quatre ans après le retour de l’Afrique du Sud sur la scène internationale, les trois grandes nations sudistes se dotent enfin d’une compétition capable de rivaliser avec les cinq Nations. Financée par les télévisions de Ruppert Murdoch, les Tri-Nations (ou Tri-Series) doivent opposer chaque année, sous forme de matchs aller-retour Australiens, Sud-Africains et Néo-Zélandais.

Le film du Tournoi
Le coup d’envoi est donné le 6 juillet à Wellington où les Blacks frappent un grand coup. Désireux de prouver qu’ils restent la meilleure équipe du monde un an après leur défaite contre les Springboks en coupe du monde, ils atomisent les Wallabies 43 à 6 en marquant six essais. Avec le système de points de bonus qui vient d’être instauré, ils s’emparent de la tête du tournoi avec cinq points.

Une semaine plus tard, l’Australie croit se remettre en course en battant les champions du monde sud-africains à Sydney (21-16).

Vint ensuite l’heure de la revanche de la Coupe du monde avec la réception des Boks par les Blacks à Christchurch. Si les premiers marquent un essai par Joubert, les partenaires de Sean Fitzpatrick finissent par l’emporter (15 à 11). Et contrairement à la finale de la Coupe du monde 1995, le pied de Mehrtens, auteur de tous les points des Blacks, n’a pas flanché.

Forts de neuf points, les Blacks se rendent à Brisbane en sachant qu’une victoire leur assurerait pratiquement un premier titre dans cette épreuve. Le match est serré mais une nouvelle fois, c’est la botte de Mehrtens (auteur de 22 points) fait la différence : les Néo-Zélandais l’emportent 32 à 25, ruinant les espoirs des Wallabies.

A Bloemfontein, les Boks prennent leur revanche sur les Wallabies (25 à 19). L’honneur est sauf mais le titre part définitivement en Nouvelle-Zélande.

Le 10 août, au Cap, les Blacks viennent avec l’ambition d’asseoir leur domination sur le Tri-Nations en s’adjugeant un grand chelem mais aussi le laver définitivement l’affront de la coupe du monde. Ils remportent une belle victoire (29 à 18), Mehrtens (19 points) prenant sa revanche sur Stransky (8 points). Au-delà de leur victoire, les All Blacks ont pratiqué tout au long de ce tournoi le rugby le plus inventif et le mieux structuré.

En  vedette
Avec les All Blacks Zinzan Brooke, Michael Jones, Lomu, Bunce et Ftzpatrick, les Sud-Africains Joubert, Pienaar, Stransky, du Randt ou Mulder et les Wallabies Horan, Gregan ou Eales, l’affiche est des plus attractive. Mais c’est Andrew Mehrtens qui se montre le plus décisif dans cette compétition en inscrivant la bagatelle de 69 points en quatre matchs.

Les révélations
Après la Coupe du monde, un nouveau cycle de quatre ans s’instaure jusqu’à l’édition suivante. Champions du monde en titre, les Springboks s’appuient sur l’équipe qui les a sacrées. Blacks et Wallabies n’hésitent pas quant à eux à renouveler leurs cadres en lancer des joueurs comme Cullen ou Marshall pour les premiers, Roff ou Tune pour les seconds.

L’équipe type
Cullen (NZ) – Wilson (NZ) Bunce (NZ) Horan (AUS) Lomu (NZ) – Mehrtens (NZ) Marshall (NZ) – Kronfeld (NZ) Teichmann (AFS) Finegan (AUS) – Andrews (AFS) Eales (AUS) – Brown (NZ) Fitzpatrick (NZ) Du Randt (AFS)

1996, c’est aussi…
Rugby – Le doublé Championnat-Coupe d’Europe du Stade Toulousain et un triste Tournoi des cinq nations qui voit la victoire de l’Angleterre
Autres sports – Auxerre réalise également son doublé (coupe-championnat) ; le PSG devient un grand d’Europe en gagnant la coupe des Coupes contre le Rapid de Vienne ; l’Allemagne remporte l’Euro ; Bjorne Riis remporte le Tour de France ; Michael Johnson et Marie-Jo Pérec sont les vedettes des JO d’Atlanta.
Cinéma – Casino de Martin Scorsese ; Capitaine Conan de Bertrand Tavernier ; Seven de David Fincher ; L’armée des 12 singes de Terrry Gilliam…
Rock – « Fashion Nuggets » de Cake ; « 666.667 clubs » de Noir Désir ; « new adventure in Hi-Fi » de REM…
Dans le monde – Quota des musiques françaises sur les ondes radios… Mort de Mitterrand… Embargo français sur la vache folle…  Fin des essais nucléaires dans le Pacifique Sud… Boris Eltsine est élu président de la Russie… Les Talibans s’emparent de Kaboul
POUR ALLER PLUS LOIN

Publicités
Tagué ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :