L’équation Ken Catchpole

Avant lui, l’Australie n’était qu’une nation de rugby de seconde zone. Avec lui, elle tutoya enfin le haut niveau. Mais qui était Ken Catchpole ? Eléments de réponse à travers un portrait comparé avec les demis de mêlée d’aujourd’hui.

40% MORGAN PARRA

UNE AME DE CHEF
Avec l’actuel demi de mêlée des Bleus, il partage une précocité dans l’avènement au plus haut niveau. Il n’a que 19 ans en 1959 lorsqu’il fait ses débuts avec la sélection provinciale du New South Wales contre les Lions britanniques. Et il ne lui faudra par plus de deux ans pour rejoindre les Wallabies.

Pour ses débuts internationaux, il marque un essai contre les Fidji. Dans la foulée, il part en tournée en Afrique du Sud. Surtout, dès ses débuts internationaux, les sélectionneurs n’hésitent pas à lui confier le capitanat des Wallabies, un privilège que seulement neuf joueurs ont eu dans toute l’histoire du rugby australien.

25% DIMITRI YACHVILI

TWICKENHAM EST SON JARDIN
A l’hiver 1966-1967, Ken Catchpole atteint le sommet de sa carrière lors d’une tournée européenne. Il forme alors avec l’ouvreur Phil Hawthorne la première grande charnière que les Wallabies aient connue. Avec eux, ils vont l’emporter au Pays de Galles et surtout contre l’Angleterre à Twickenham en mettant 23 points dans la vue des Anglais.

Ce match laissa un souvenir mémorable à Catchpole non pas à cause de son essai (« Je ne pense pas que ce fut mon plus beau ») mais pas l’ambiance de Twickenham qui le sublima : « Je me souviens de l’atmosphère dans ce stade magnifique et de l’enthousiasme dans les tribunes. Les premiers rangs étaient tout près des lignes de touche. La pelouse n’avait rien à voir avec les pelouses actuelles. Si je me souviens bien, elle était assez inégale, ondulante même, mais très bien entretenue. En ce qui concerne le match, il fut serré et très dur. Je sais aussi que quand le coup de sifflet final a retenti, nous étions heureux d’avoir battu l’Angleterre. »

35%HARRY ELLIS

LA RETRAITE A 29 ANS
Il a à peine 28 ans lorsqu’il doit mettre un terme à sa carrière, le même âge que le demi anglais Harry Ellis, en raison d’une grave blessure à la jambe. Elle se produit en juin 1968 contre les All Blacks et fut provoqué par le deuxième ligne Colin Meads qui voulant le dégager d’un ruck le tira par la jambe au point de provoquer de sérieux dommages dont une rupture des adducteurs.

Tout au long de sa carrière, Catchpole se signala par son style à la fois fluide et puissant et par une passe plongée exécutée avec précision qui donnait un temps d’avance à sa ligne de trois-quarts. Le journaliste Dai Llewellyn écrira à son propos que c’était un « joueur en avance d’une décennie ou deux ».

Publicités
Tagué , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :