Profil : Cyril Brownlie

CV – Né le 6 août 1895 à Wanganui, Cyril James Brownlie est l’ainé d’une fratrie de 3 frères qui portèrent tous le maillot des All Blacks. Il doit attendre ses 27 ans pour faire ses débuts avec la sélection de Hawkes Bay. Il intègre l’équipe qui remporte 24 victoires de rang pour le Ranfurly Shied de 1922 à 1927.

Alors que ses deux frères cadets sont déjà internationaux, il doit attendre 1924 et la tournée en Europe pour être appelé chez les Blacks. Il  compte 3 sélections et 31 matchs avec eux entre 1924 et 1928. Il se blesse au genou lors d’une tournée en Afrique du Sud et ne revient sur les terrains que deux ans plus tard, en 1930, pour affronter les Lions britanniques avec sa province.
Il est mort le 7 mai 1954 à Wairoa

Style – Un travailleur acharné dont la place était, selon l’expression utilisée par les Néo-Zélandais, en « salle des machines »

Fait marquant – Il fut le premier joueur expulsé en test match international à l’occasion d’un match contre l’Angleterre à Twickenham en janvier 1925. Après l’avoir averti pour utiliser un peu trop ses bras et ses jambes dans les regroupements, l’arbitre, Albert Freethy, n’hésita pas à le sortir après seulement huit minutes de jeu. Il semble pourtant que sur l’action qui entraîna cette exclusion, la faute originelle fut anglaise, une idée que ne partageait pas Wavell Wakefield, le capitaine anglais : « Brownlie ne peut s’en prendre qu’à lui-même. Il avait déjà été mis en garde deux ou trois pour avoir joué l’homme plutôt que la balle avec ses bras et ses jambes. Ce n’est pas du rugby ».
The independent rappelle que le prince de Galles, et futur roi George VIII, était présent dans la tribune ce jour-là et qu’il tenta d’intervenir pour la réintégration de Cyril Brownlie mais en vain. Son expulsion n’empêcha pas les Blacks de l’emporter (17-11) mais elle fut vécue comme « une honte ultime » pour Brownlie qui dut vivre avec cette étiquette sur le dos pendant des années.

SOURCES
Fiche de Cyril Brownlie sur le site des All Blacks
« All Blacks add new page to proud history » : the telegraph, 20 novembre 2005

Publicités
Tagué , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :