Le CV de Richard Astre

Talent, palmarès, style de jeu : tout opposait Jacques Fouroux et Richard Astre, les deux grands demis de mêlée français des années 1970. Tout, sauf peut-être l’autorité qu’ils dégageaient…

Son parcours
Né le 28 août 1948, Richard Astre (surnommé le roi Richard) est le fils d’un joueur du Stade Toulousain. Mais c’est au TOEC qu’il fait ses classes avant de rejoindre l’AS Béziers en 1967, repéré par Pierre Danos. Il s’impose immédiatement dans l’équipe de Raoul Barrière qui en fait son capitaine. Il remporte son premier titre de champion de France en 1971. Cinq autres (1972, 1974, 1975, 1977 et 1978) suivront. A l’issue de la saison 1977-1978, il décide pourtant de quitter Béziers, peu avant Raoul Barrière, en raison d’une grave crise interne.

Son style
Très proche de Pierre Danos, le demi de mêlée de la première grande équipe de Béziers au début des années 1960, le style de Richard Astre se caractérise par l’inventivité, l’audace et l’élégance du geste. « Richard était, à mon sens, le seul joueur capable de sentir un match à chaud, témoigne Jean-Claude Skréla. Au bout de dix minutes,  il savait ce qu’il ne fallait plus faire de ce qui était prévu. »

C’était aussi un formidable meneur d’hommes, le parfait chef d’orchestre du Béziers des années 1970. « Les Biterrois ne se parlaient jamais, poursuit Skréla, mais tous regardaient Astre qui les commandait par des signes. C’était impressionnant

Fait marquant
Considéré comme l’un des tous meilleurs demis de mêlée des années 1970, Astre ne compte qu’une dizaine de sélections avec le XV de France (onze pour être précis). En fait, le courant ne passait pas avec les sélectionneurs qui le trouvait trop fragile (alors qu’il n’était jamais blessé) et surtout, qui craignait qu’il n’imprime trop le style biterrois à l’équipe de France. Malgré de bonnes prestations (Roumanie 1972 pour ses débuts, Angleterre 1975 ou Australie 1976), il ne fut jamais adopté ni installé, constamment mis en concurrence avec ses rivaux : Max Barrau et Jacques Fouroux.

SOURCES
Jean-Pierre Lacour, « Les grands du rugby » : reader’s digest, 2000
« Quand tout Béziers regardait l’Astre » : Midi Olympique, HS, 2004

 

Publicités
Tagué , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :