France – Japon 2003 : l’avant-match

Victorieuse de belle façon des Fidji pour son entrée dans la coupe du monde 2003 (61-18), le XV de France s’apprête à affronter le Japon pour son 2ème match du premier tour. Et malgré cette entrée en matière prometteuse, on attend mieux de cette équipe

« Même si ce groupe donne toutes les garanties de fiabilité, nous sommes des Latins, confesse Jacques Brunel, l’entraîneur adjoint du XV de France à la veille de ce match contre le Japon. Je ne suis pas encore persuadé que nous sommes à l’abri de retomber dans nos travers » L’adversaire n’a pourtant rien d’effrayant.

En 30 matchs depuis la coupe du monde 1999, les Japonais n’ont disputé que trois matchs contre des nations du top 10 mondial (Galles deux fois et Irlande) pour trois défaites et un score total de 49-195 (16-65). Et pour son premier match dans cette coupe du monde, les « Cherry Blossoms » ont été battus par les Ecossais 11-32.

Les clés du match
« Nous n’allons pas bouleverser notre fond de jeu face au Japon, poursuit Brunel. Il n’y aura pas de méthode particulière mise en place pour essayer de les battre. L’objectif, c’est la victoire mais surtout que l’on démontre notre capacité à rester dans le schéma que l’on s’est fixé, à ne pas s’enflammer, à garder un certain ordre. Il ne faut pas que ce match devienne une somme de prestations individuelles »

On l’aura compris : ce match n’est qu’une étape pour le XV de France en route vers des échéances plus importantes. Il ambitionne juste de perfectionner son fond de jeu à travers plus de vitesse pour se rapprocher de celui qui lui avait permis de remporter brillamment le Grand Chelem 2002. Pour rendre une copie parfaite, il devra aussi notamment s’attacher à réduire ses temps faibles comme ses deux entames de mi-temps catastrophiques contre les Fidji

La compo
« Pour entretenir l’émulation, on a eu la volonté de faire jouer un maximum de joueurs proches de l’équipe de départ, explique Bernard Laporte, le sélectionneur français. C’est plus le cas devant que derrière ». On enregistre ainsi six changements dans le XV de départ par rapport à celui qui a commencé le match face aux Fidji une semaine plus tôt.

Dans les lignes arrières, Traille remplace Jauzion au centre et Poitrenaud se voit offrir une nouvelle chance en suppléant Brusque à l’arrière. Devant, Harinordoqui doit déclarer forfait en raison d’un genou gauche douloureux. Il est remplacé par le Toulousain Labit. Enfin, Brouzet, Milloud et Bru, jugés très proches des titulaires (Thion, Crenca et Ibanez), sont alignés au nom du principe de la concurrence

A PROPOS DE CE FRANCE-JAPON 2003

SUR LA COUPE DU MONDE 2003

SOURCES
Lequipe.fr : du 17 au 19 octobre 2003

Publicités
Tagué , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :