France 1991 : la préparation

Jamais le XV de France n’aura préparé une coupe du monde dans des conditions aussi pitoyables. Pour se resituer dans le contexte de l’époque, rappelons d’abord que début 1991, Albert Ferrasse a annoncé sa retraite de la présidence pour la fin de l’année. Son remplacement annoncé aiguise toutes les convoitises, à commencer par celles De Robert Paparemborde, Bernard Lapasset et Jean Fabre. Pour faire simple : il n’y a plus vraiment de gouvernement.

La préparation est aussi marquée par une polémique autour des primes réclamées par les joueurs, polémique qui va aller crescendo faute d’interlocuteur du côté de la fédération. L’IRB prévoyait 60 livres par jour et par joueur. Les Français demandaient 150.000 francs par joueur pour l’ensemble de la compétition. Excédé, Ferrasse menaça de renvoyer toute l’équipe de France dans ses foyers si les joueurs continuaient dans leur désir d’être rémunérés.

« On nous a fait des promesses, elles n’ont pas été tenues. L’argent n’était pas une fin en soi. Il s’agissait plutôt d’affirmer un principe »

« J’aurais joué pour zéro centime mais j’étais capitaine, expliqua Serge Blanco. Et les joueurs voulaient quelque chose en compensation du temps qu’ils passaient en équipe de France. Cela me paraissait logique. On nous a fait des promesses, elles n’ont pas été tenues. Nos interlocuteurs changeaient sans arrêt. L’argent n’était pas une fin en soi. Il s’agissait plutôt d’affirmer un principe. »

Les Français partent pourtant avec des ambitions pour cette coupe du monde. Ils savent qu’ils auront le privilège de jouer à domicile jusqu’en quart de finale et ils ambitionnent donc de faire mieux qu’en 1987 !  Pourtant… « Notre préparation avait été une catastrophe totale, se rappelle Pascal Ondarts. Rien n’avait été prévu. Au dernier moment, nous étions partis en stage à l’arrache grâce à Serge Kampf, le sponsor providentiel du rugby. »

« Notre préparation avait été une catastrophe totale. Rien n’avait été prévu »

L’aide de Serge Kampf permet tout de même de financer un stage de cent jours qui doit permettre aux Français de bénéficier en fin de parcours de la fraîcheur qui leur a manqué en 1987. Au cours de ce stage, le XV de France l’emporte d’abord contre la Roumanie 33-21 avec un fort contingent de Béglais dans son pack. Il enchaîne avec une tournée aux Etats-Unis avec 36 joueurs pour quatre matchs dont deux tests : après une démonstration à Denver (41-9), le 2ème test à Colorado Springs est arrêté à la mi-temps pour cause d’orage (10-3). Cette préparation se termine par une victoire à Cardiff sur le Pays de Galles, 22-9.

Mais ces 100 jours de rassemblements sont perturbés par des anicroches au sein du groupe, notamment entre les rapetous béglais et l’autre première ligne, celle des Ondarts-Marocco-Lascubé. Serge Simon et Vincent Moscato se permettent même de sécher un rassemblement sans être sanctionné sur le coup. Ils ne feront tout de même pas partie des 26 retenus.

« En 1991, il y avait plusieurs problèmes d’intendance. Nous étions livrés à nous-mêmes. En fait, il n’y avait pas vraiment d’équipe »

« En 1987, nous avions une équipe, conclut Ondarts. On se comprenait et on se regardait en face. C’était extraordinaire ! Alors qu’en 1991, il y avait plusieurs problèmes d’intendance. Nous étions livrés à nous-mêmes. En fait, il n’y avait pas vraiment d’équipe. »

SUR CETTE EQUIPE

TOUT SUR LA COUPE DU MONDE 1991

ALIRE AUSSI

SOURCES
Jacques Verdier, « Chroniques ovales » : Midi Olympique éditions, 2006
Henri Garcia, « Seigneurs et forçats du rugby » : Calmann-Levy, 1994
Serge Blanco, « Le plus mauvais souvenir de ma carrière » : Midi Olympique hors-série, « Atlas de la coupe du monde 2007 »
Pascal Ondarts, « Mon plus mauvais souvenir » : rugbyrama, 1er août 2011

Publicités
Tagué , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :