France 1991 : la compétition

Serge Blanco l’avait prédit : ce XV de France manque de leaders. C’est donc une équipe empruntée qui débute la coupe du monde. Elle l’emporte d’abord sans briller contre la Roumanie (30-3), avant de montrer quelques signes d’amélioration une semaine plus tard contre les Fidji (33-9), avec un Philippe Sella des grands jours. Mais face au Canada, elle est à la peine (19-13). Indéniablement, son collectif n’est pas au point.

Cela lui suffit néanmoins pour franchir ce premier tour et recevoir les Anglais au Parc des Princes. A la faveur de leurs bonnes prestations dans le Tournoi précédent, et notamment du match perdu de peu à Twickenham (19-21), les Français sont même légèrement favoris. Mais, ce groupe n’est pas serein et, en guise de préparation, dans la semaine précédant le match, les joueurs font planer une menace de grève, toujours pour l’histoire des primes.

« Au-delà du guet-apens, c’était l’aboutissement d’une préparation ratée. C’était un vrai panier de crabes »

Les Anglais, quant à eux, ont bien préparé ce quart de finale. Ils ont un plan de jeu très simple : faire disjoncter les Français en les agressant à commencer par Serge Blanco. « J’ai compris que j’étais visé, se rappelle l’arrière français. On est passés à côté de cette rencontre. Mais au-delà du guet-apens, c’était l’aboutissement d’une préparation ratée. C’était un vrai panier de crabes. L’arbitrage allait à l’encontre du bon sens. Ce sont eux qui méritaient les coups. Et quand nous les rendions, nous étions punis. L’arbitre retournait des pénalités face à nos poteaux. Il y a eu par exemple Marc Cecillon re-semellé devant un arbitre de touche qui n’a rien dit. Personnellement, après avoir subi trois ou quatre agressions, lorsque je me suis rebellé, l’arbitre a voulu me foutre dehors. »

« La finale se jouait en Angleterre. Une certaine pression avait peut-être été mise sur l’arbitre pour que les Anglais aillent en finale »

Les Français restent pourtant dans leur match et à 10 minutes de la fin, les deux équipes sont encore à égalité, dix partout. C’est à ce moment que l’arbitre, M. Bichop, accorde aux Anglais une pénalité très contestable. Webb la passe et fait basculer le match. « La finale se jouait en Angleterre, rappelle Pascal Ondarts. Une certaine pression avait peut-être été mise sur l’arbitre pour que les Anglais aillent en finale. Malheureusement, il n’y avait pas encore la vidéo. En dehors de ça, ils avaient formé une équipe. Pas nous. Le rugby, ce n’est pas uniquement quinze individualités »

« L’équipe a été éliminée par l’Angleterre et les joueurs se sont faits blousés »

Eliminés (10-19), les Français vont boire le calice jusqu’à la lie. Au retour au vestiaire, Dubroca, indigné, secoue un peu trop fort le paletot de l’arbitre M. Bishop. Il doit démissionner ce qui va permettre la prise de pouvoir par son vieil ennemi, Pierre Berbizier.  « Cette coupe du monde reste le plus mauvais souvenir de ma carrière, conclut Blanco. Assurément, la plus grosse déception. Si j’ai décidé un jour de devenir dirigeant c’est, je crois bien, à cause de ce fameux mondial. L’équipe a été éliminée par l’Angleterre et les joueurs se sont faits blousés. »

SUR CETTE EQUIPE

 

TOUT SUR LA COUPE DU MONDE 1991

ALIRE AUSSI

SOURCES
Jacques Verdier, « Chroniques ovales » : Midi Olympique éditions, 2006
Henri Garcia, « Seigneurs et forçats du rugby » : Calmann-Levy, 1994
Serge Blanco, « Le plus mauvais souvenir de ma carrière » : Midi Olympique hors-série, « Atlas de la coupe du monde 2007 »
Pascal Ondarts, « Mon plus mauvais souvenir » : rugbyrama, 1er août 2011

Publicités
Tagué , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :