Coupe du monde 1999 : la préparation des Français

Pour préparer sa coupe du monde, le XV de France s’offre deux mois de stages. Une durée inédite qui doit permettre d’optimiser les conditions physiques, peaufiner le fond de jeu et…  accroître les inimitiés au sein du groupe.

Pour la première fois, la FFR et les clubs, nouvellement organisés en une ligue professionnelle, ont dégagé du temps et des moyens pour la préparation du XV de France. Les hommes de Skrela et Villepreux se voient ainsi proposer trois stages de préparation en altitude : le premier à Millau, le deuxième à Val d’Isère et le dernier à Fond Romeu. « Pour jouer dans le désordre, il faut beaucoup de condition physique. Je ne savais pas si nous aurions le meilleur jeu mais je savais que nous serions les mieux préparés, se réjouissait Skrela »

« Je ne savais pas si nous aurions le meilleur jeu mais je savais que nous serions les mieux préparés. »

Mais les hauteurs de la montagne ne parviennent pas à apaiser les tensions au sein du groupe. Les relations sont très fraiches entre le staff et les joueurs. Les joueurs eux-mêmes sont divisés. On évoque le clan des « Dacquois » contre celui des « Montois » ou les tenants de « l’intelligence situationnelle » chère aux entraîneurs face à ceux qui souhaiteraient mieux comprendre les consignes. Ces clivages ont des conséquences sur les entraînements, certains joueurs, à l’image de Tournaire et Benazzi, en venant aux mains.

« Je suis prêt à me fâcher avec la moitié de l’équipe si nécessaire »

Bernard Lapasset prend conscience de la situation et décide d’intervenir. Il reçoit longuement le capitaine Raphaël Ibanez. Au terme de cet entretien, le capitaine français déclare : « Je suis prêt à me fâcher avec la moitié de l’équipe si nécessaire »

Divisés, les Français sont aussi minés par des résultats désastreux.  Victorieux de l’Irlande en ouverture du Tournoi, ils ont ensuite subi trois défaites dont une record au Stade de France face à l’Ecosse. La tournée dans le Pacifique en juin est une catastrophe : victoire assez chanceuse face aux Samoa, puis défaite chez les Tonga avant de subir une humiliation à Wellington face aux Blacks (7-54).

« Un XV de France, une nouvelle fois pathétique à Cardiff »

Les matchs de préparation joués à Narbonne et Limoges contre des sélections régionales ne renforcent pas le moral des troupes. Chaque fois, le XV de France finit par se faire siffler par le public. Le dernier galop au Pays de Galles n’est pas plus encourageant. Jacques Verdier juste ainsi « un XV de France, une nouvelle fois pathétique à Cardiff »

SUR CETTE EQUIPE DE FRANCE

TOUT SUR LA COUPE DU MONDE 1999

LA FRANCE EN COUPE DU MONDE

SOURCES

  • « Le XV de France et la coupe du monde » : L’Equipe Saga, numéro 4août 2011
  • Philippe Bernat-Salles, « Une demie exceptionnelle » : rugbyrama, 16 août 2011
  • Christophe Lamaison, « les paroles de Raphaël Ibanez » : Midi Olympique, le guide de la coupe du monde 2007
  • « 100 ans de XV de France » : Midi Olympique Editions, 2006
  • Jacques Verdier, « Chroniques ovales » : Midi Olympiques éditions, 2006
  • Cédric Beaudou, Lionel Chamoulaud, « Paroles de capitaines » : Mango Sport, 2006
Advertisements
Tagué , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :