Coupe du monde 2003 : la sélection française

Castaignède, Clerc et Bory : out ! Liebenberg et Labit : in ! Il fallait bien que la première liste de Bernie le Dingue réserve quelques surprises.

Même s’il n’a pas fait un bon Tournoi, même si la tournée d’été en Aregentine a été décevante (deux défaites), le XV de France a des certitudes à l’aube de cette coupe du monde. N’a-t-il pas été élu équipe de l’année 2002 par l’IRB ? Un groupe s’est dessiné en 2001-2002 et c’est sur l’ossature des vainqueurs du Grand Chelem 2002 que va s’appuyer Bernard Laporte pour sa première coupe du monde.

Les invités-surprises
Certains de ses choix ne vont pas pourtant manquer de surprendre la plupart des observateurs, à commencer par la convocation de Brian Liebenberg. A 23 ans, ce centre d’origine sud-africaine est le 8ème joueur d’origine étrangère appelé en équipe de France depuis Benazzi en 1990. Non retenu pour la tournée d’été, il est sélectionnable avec le XV de France depuis le 17 juin. « Nous avons pesé le pour et le contre, justifie Laporte. Le choix de Brian Liebenberg est clair et stratégique, par rapport au profil que nous recherchions pour ce poste. Nous avons fait l’impasse sur la formation pour retenir un joueur d’origine étrangère »

« Le choix de Brian Liebenberg est clair et stratégique, par rapport au profil que nous recherchions pour ce poste »

Il sera donc du voyage en Australie avec deux autres joueurs étrangers, le Sud-Africain Pieter De Villiers et le Néo-Zélandais, Tony Marsh. La présence de ce dernier dans le groupe français n’est qu’une demi-surprise. Rouage clé du système mis en place par Laporte et Brunel, il sort juste d’une chimiothérapie et n’a plus joué depuis près d’un an. « On a passé un « deal » avec Tony, indique Jo Maso. Il a repris l’entraînement à raison de quatre heures par jour. Son seul problème, c’est qu’il a deux kilos de trop qu’il veut perdre ».

« On aura donc besoin d’hommes forts, de meneurs dans la vie du groupe, et à ce titre, Labit a plus d’expérience que Vermeulen »

Deux joueurs ont enfin fini de convaincre les sélectionneurs lors de la tournée en Argentine. C’est le cas de Jérôme Thion, le Perpignanais, qui honorait là ses premières capes et qui fut l’une des rares satisfactions de la tournée. C’est aussi le cas de Christian Labit qui coiffait sur le poteau Elvis Vermeulen. « En deux matches et demi, lors de la tournée, Christian Labit nous a convaincus » expliquait Maso. « Nous serons loin de chez nous et pendant longtemps, appuyait Laporte. On aura donc besoin d’hommes forts, de meneurs dans la vie du groupe, et à ce titre, Labit a plus d’expérience que Vermeulen »

Les oubliés
Homme de base du Grand Chelem 2002, le Montferrandais David Bory fait les frais d’une saison 2002-2003 médiocre. L’abscence de Vincent Clerc est plus surprenante. Invité pour la première fois en équipe de France à l’automne 2002, il ne l’avait plus quitté jusqu’à la tournée en Argentine. Mais l’absent qui fait le plus parlé, c’est Thomas Castaignéde. Revenu en sélection à l’automne 2002 après une longue blessure, il semblait avoir regagné la confiance des sélectionneurs. Il ne fit pourtant pas le poids face à Liebenberg, Laporte expliquant que « Castaignède n’apporte pas le jeu au pied et la capacité de perforation de Liebenberg ».

Le groupe français
Crenca (Agen) Marconnet (Stade Français) De Villiers (Stade Français) Milloud (Bourgoin) Ibanez (Castres) Bru (Toulouse) Pelous (Toulouse) Brouzet (Montferrand) Auradou (Stade Français) Thion (Perpignan) Betsen (Biarritz) Magne (Montferrand) Tabacco (Stade Français) Chabal (Bourgoin) Labit (Toulouse) Harinordoqui (Pau)
Galthié (Stade Français) Yachvili (Biarritz) Michalak (Toulouse) Merceron (Montferrand)
Traille (Pau) Marsh (Montferrand) Jauzion (Toulouse) Liebenberg (Stade Français) Dominici (Stade Français) Rougerie (Montferrand) Elhorga (Agen) Garbajosa (Toulouse) Brusque (Biarritz) Poitrenaud (Toulouse)

La liste cachée
Mas (Perpignan), Poux (Stade Toulousain), Rué (Agen), August (Stade Français), Nallet (Bourgoin), Papé (Bourgoin), Vermeulen (Montferrand), Frier (Grenoble), Barrau (Agen), Gelez (Agen), Castaignède (Saracens/ANG), Bory (Montferrand), Jeanjean (Stade Toulousain), Clerc (Stade Toulousain)

LE XV DE FRANCE ET LA COUPE DU MONDE 2003

A LIRE AUSSI SUR LA COUPE DU MONDE 2003

SOURCE
Lequipe.fr : juin / novembre 2003

Publicités
Tagué , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :