Australie – France 1987 : avant le match

Un nul arraché face à l’Ecosse… une victoire poussive face aux Fidji en quart… Le XV de France n’a pas encore montré grand-chose dans cette coupe du monde. Et comme on annonce les Wallabies déjà en finale, ça l’énerve…

C’est annoncé : la finale de la première coupe du monde opposera les deux pays organisateurs, la Nouvelle-Zélande et l’Australie. Les deux autres demi-finalistes, le Pays de Galles et la France, n’ont aucune chance. Et ça, même s’ils ont frôlé la catastrophe contre les Fidji en quart, ça ne plait pas aux Français.

« Les journalistes se demandaient comment une telle équipe allait pouvoir battre l’Australie en demi-finale. On était vexés »

« Pour nous, ce match contre les Fidji n’était qu’une péripétie, rappelle Serge Blanco, mais les journalistes se demandaient comment une telle équipe allait pouvoir battre l’Australie en demi-finale. On était vexés. Certains, comme Pierre Berbizier, étaient révoltés. Alors on s’est complétement renfermés par rapport à la presse. Black-out total »

A peine arrivé à Sydney, Berbizier provoque une discussion avec Fouroux. Il est blessé et ne se sent pas encore apte à jouer mais ne veut pas laisser tomber l’équipe (1). « Après le quart de finale disputé en Nouvelle-Zélande contre les Fidjiens, la Coupe du monde était terminée pour moi, explique le demi de mêlée français. On avait dû me poser sept ou huit points de suture à une fesse. Fatalement, en arrivant à Sydney, j’ai pris du recul et j’ai pu observer ce qui se passait »

Selon Mesnel, au terme de cette discussion, Bebribizer avait piqué «  les clés du camion. Quand on l’a compris, on sut qu’il ne pourrait plus rien nous arriver. Car si la grande gueule était bien Fouroux, la star Blanco et le joueur emblématique Sella, le vrai taulier, le seul, l’unique, c’était Berbizier. »

« La préparation de ce match avait été féroce. »

Cela ne veut pas dire pour autant que Fouroux va s’effacer pendant toute la semaine qui précède la demi-finale. Au contraire. Comme il sait si bien le faire, il va jouer sur l’affectif pour piquer ses joueurs au vif.  Résultat ? D’après Blanco, « La préparation de ce match avait été féroce »

Il explique : « Sur le terrain d’entraînement, un truc immense, tout rond, où se disputaient des rencontres de foot australien, les oppositions étaient d’une rare violence. On voulait se crever, c’était plus dur qu’en match. Pour plaquer, tu levais le mec et tu lui plantais le mec dans la terre. Jacques avait mis un tel climat… »
« Nous avons vécu un véritable entraînement commando, électrique et à la limite du correct. Vraiment, c’était violent et regrettable »

Jean-Pierre Garuet  confirme : « Je me rappelle surtout de cet entraînement de préparation avant la demi-finale de Sydney contre les Australiens. C’était le mercredi et la composition de l’équipe devait nous être donnée le soir. Jacques Fouroux nous avait fait croire que tout était remis à plat. Nous avons vécu un véritable entraînement commando, électrique et à la limite du correct. Les titulaires défendaient chèrement leur peau et les outsiders faisaient le maximum pour se gagner la place ! Francis Haget  y a laissé sa jambe et moi je n’étais pas content de voir six ou sept de présence en équipe de France remis en question en une heure…Vraiment, c’était violent et regrettable. »

L’ambiance au sein du groupe ne dégénère pourtant pas en dehors du terrain. Le XV de France vit bien au point de s’offrir une petite sortie nocturne la veille du match. « On s’entraînait trois heures par jour puis on allait se balader, se souvient Blanco. On vivait bien en tant qu’équipe (…) La veille du match, on a joué au bowling jusqu’à une heure du matin. »

(1)    Il demandera finalement qu’on le bande pour qu’il puisse tenir sa place

A PROPOS DE CET AUSTRALIE-FRANCE  1987

SUR LA COUPE DU MONDE 1987

SOURCES

  • « La grande histoire de la coupe du monde de rugby » : L’Equipe édition, 2011
  • Richard Escot, « Les exploits du XV de France » : Solar, 2003
  • « Atlas coupe du monde de rugby France 2007 » : Midi Olympique, hors-série, 2007
  • « France – Australie : Sydney dans la légende : Midi Olympique, juin 1987
  • « 13 juin 1987 : le match des matchs » : rugby-nomades.qc.ca
  • « Le XV de France et la coupe du monde de rugby » : L’Equipe Saga, n°4, août 2011
Advertisements
Tagué , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :