Ecosse-Angleterre : les clashs de la Calcutta Cup

Avant le match d’ouverture des Ecossais et des Anglais dans le Tournoi, le Guardian s’est penché sur l’histoire des Calcutta Cup pour retenir les 6 matchs les plus mémorables. Voici l’essentiel de ce qu’il faut retenir.

1. ECOSSE-ANGLETERRE 1871
Inutile de revenir sur ce match. Nous vous en parlons longuement dans cet article :
Ecosse-Angleterre 1871

2. ANGLETERRE-ECOSSE 1938
Le score, 21-16 en faveur de l’Ecosse, est trompeur. Car avec 5 essais encaissés (dont un après seulement 13 secondes de jeu) pour un seul de rendu, c’est bien une raclée que reçu l’Angleterre des Ecossais dans son stade de Twickenham. C’était même le plus gros écart enregistré en faveur des scottishs depuis 1905. Dans leur malheur, les Anglais pouvaient se consoler en se disant que le score aurait du être encore plus lourd, le buteur des Hishlands, Will Crawford ayant raté toutes les transformations.

3. ECOSSE-ANGLETERRE 1980
L’Angleterre scelle sa victoire (30-12) en première mi-temps, une première mi-temps où le jeune Clive Woodward brille particulièrement en offrant deux essais à ses partenaires. Il donne notamment un ballon décisif à Carleton qui, cet après-midi là, inscrivit deux autres essais. C’était le premier hat-trick dans le Tournoi depuis 1924. Pour le XV de la Rose, côté à 20 contre 1 au début du Tournoi, c’était surtout la dernière levée d’un Grand Chelem, le premier depuis 1957.

4. ECOSSE-ANGLETERRE 1988
Ce match reste moins dans les mémoires pour le jeu que pour sa 3ème mi-temps. Sur le terrain, l’Angleterre s’impose 9 à 6, un drop d’Andrew faisant la décision. « L’Angleterre est peut-être le berceau du rugby mais aujourd’hui, ils sont tué le jeu » s’indigna Derrick Grant, le sélectionneur écossais après le match. Le banquet et la soirée qui suivirent furent autrement joyeux. Fortement alcoolisés, Anglais et Ecossais improvisèrent une partie de foot avec le trophée. Les dégats furent considérables. Pour l’exemple, on condamna John Jeffrey à 6 mois de suspension et Dean Richards à… un match. C’est à un orfèvre d’Edimbourg que revint la tâche de remettre la Calcutta Cup en état.

5. ECOSSE-ANGLETERRE 1990
Ce match, c’est tout simplement la finale du Tournoi 1990. Chez les bookmakers, les Anglais sont les favoris. Mais pour les Ecossais, ce n’est pas qu’un match de rugby. Sole et ses partenaires rentrent lentement dans l’arène de Murrayfield. Pour le première fois, accompagnés par tout le peuple d’Ecosse qui a appris les paroles le matin dans la presse, ils entonnent le Flowers of Scotland. Une fois le match lancé, ils prennent les Anglais à la gorge. Deux pénalités de Chalmers leur permettent de prendre l’avantage 6 à 0. Ils ne le lacheront plus. un essai de Stanger creuse définitivement l’écart. L’Ecosse l’emporte 13 à 7 et signe le 3ème Grand Chelem de son histoire (le dernier en date). « Les Anglais étaient confiants, nous avions très faim » déclara David Sole, le capitaine écossais au terme de ce match.

6. ANGLETERRE-ECOSSE 2007
Cette fois, le score est largement en faveur des Anglais (42-20) et le match vaut surtout pour la performance de Jonny Wilkinson. Le héros de la coupe du monde 2003, blessé à plusieurs reprises, n’avait plus reporté le maillot du XV de la Rose depuis son drop victorieux à Sydney. Pour son retour, il va faire tourner en bourrique les Ecossais inscrivant à lui seul 27 des 42 points anglais. Pour la 3ème fois de sa carrière, il réussit surtout l’exploit de marquer essai (bien que douteux), transformation, pénalité et drop dans un même match.

Lire l’article sur The Guardian

Plus d’informations sur la Calcutta Cup

Publicités
Tagué , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :