France 1968 – Une entame en trompe l’oeil

[2/6] L’AVENTURE COMMENCE VRAIMENT AVEC UN DEBUT D’ANNEE HUMAINEMENT DOULOUREUX ET DES VICTOIRES HEUREUSES.

Mais le début de l’année 1968 allait être dramatique pour le rugby français avec la mort de Guy Boniface, suivie par celle de l’ailier bayonnais Jean-Michel Capendeguy. « Cela nous a un peu traumatisé, confia Walter Spanghero, l’une des personnalités de cette équipe de France. Parce qu’on ne perd pas comme ça des joueurs avec qui on pratique le rugby depuis des années, qui sont des joueurs et plus que ça. C’étaient des amis parce que c’étaient des garçons extrêmement chaleureux. Ça nous a touché mais je ne pense pas que ça nous a aidé à gagner le Grand Chelem. »

« On ne perd pas comme ça des joueurs avec qui on pratique le rugby depuis des années, qui sont des joueurs et plus que ça »

C’est donc en deuil qu’une équipe de France profondément remaniée (on dénombrait neuf changements par rapport au dernier match face à la Roumanie) se rendait quelques jours plus tard à Edimbourg en ouverture du Tournoi 1968. Le XV de France l’emportait sans convaincre, ses avants ayant subi la loi des Ecossais.

Pour affronter l’Irlande quelques semaines plus tard, les sélectionneurs optèrent pour une nouvelle charnière Fouroux-Maso afin de donner un peu de génie à leur ligne de trois-quarts. Pour Jacques Fouroux, à tout juste 20 ans, ce devait être une première. Mais la blessure de l’ouvreur Perpignanais obligea le comité de sélection à révoir sa copie et à convoquer une paire plus rôdée, la paire de Lourdes Muir-Gachassin. Le deuxième acte du Tournoi donna lieu à un âpre combat face des Irlandais et la victoire française ne se dessina que sur le tard, grâce à un essai de Dauga. Une nouvelle fois, le pack français fut mis à mal par les Irlandais.

Publicités
Tagué , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :